Quand on a le désir de se lancer dans la vente des métaux précieux, il faut bien se préparer à l’avance. Ce n’est pas un métier facile. De plus, les arnaqueurs actuels, ne manquent pas de vigueur à inventer de nouvelles arnaques chaque jour. Pour les éviter, il est nécessaire de bien s’informer sur tout ce qui concerne les transactions de métaux précieux. Que ce soit concernant les réalités vécu des vendeurs, les arnaques les plus courantes, les règles à respecter… Une fois à la page des pratiques courantes, il suffit de les appliquer à la lettre et le tour est joué. Il est à remarquer que les vendeurs professionnels, se doivent de posséder du matériel adéquat.

Législations de la vente de métaux précieux

Ces derniers temps, la hausse du prix de l’or a attiré de très nombreux particuliers. Hormis les professionnels (bijoutiers et orfèvres), ces derniers veulent se lancer dans cette activité lucrative. A cela, ils proposent aux clients le rachat de bijoux anciens, détériorés ou de n’importe quel objet, qui ait pour origine des métaux précieux. Quand ils les obtiennent, ils fondent ces objets et les revendent au prix qui leur convient. Pourtant, la fixation de ces prix est soumise à une législation stricte.

Concernant la consommation, la norme du 17 mars 2014 a prévu des précautions pour la clientèle, en matière de connaissance des prix et des conditions de conclusions de contrats.

Informations exigées pour éclairer le client

On est obligés de respecter et d’accomplir les points suivants, quand on se lance dans la vente de métaux précieux.

  • Le montant d’achat, doit être expressément visible sur le lieu d’accueil de la clientèle. Dans le cas d’une vente en ligne, ce prix doit être affiché sur la totalité des pages internet, qui proposent des achats de métaux précieux.

  • L’annotation « au cours de l’or » ou « au cours en vigueur » est insuffisante. L’expert n’a aucune obligation d’aligner son tarif sur celui du cours actuel de l’or. De ce fait, il n’a pas la capacité d’expliquer l’absence d’affichage du tarif d’achat par la variabilité de son indice.

  • Les modes de publication du tarif d’achat sont indiqués par la loi du 18 août 2015, concernant la conscientisation du client sur les tarifs d’achats des métaux précieux.

  • La qualité de l’or dépend de sa teneur en carat ou « caratage ». Les tarifs varient donc selon le nombre de carats (ex : 18 carats ou 24 carats)

  • Il est impératif, que le vendeur précise l’existence de la taxe sur l’achat de métaux.

  • La loi exige au professionnel, d’enregistrer dans un carnet appelé « livre de police », les choses dont il fait l’acquisition, leur portrait, et les coordonnées du revendeur. Ces démarches sont exigées dans le but de lutter contre le recel d’objets illicites.

  • Toutes les démarches de la vente, doivent être effectuées au vu du client et avec des matériels professionnels, pour éviter tout risque de mésentente.

  • Depuis l’édit du 17 mars 214, il est strictement interdit de payer en espèces, les métaux précieux. Le paiement se fait par chèque barré ou par virement bancaire, au nom du client.

Rédaction du contrat de vente

Dès la sortie de la loi du 17 mars 2014, la transaction de métaux précieux entre un professionnel et un client, doit être clairement décrite dans un contrat signé par les deux parties.

Eléments du contrat

Dans le contrat qui relie un professionnel de métaux précieux à un client, on doit principalement trouver les éléments suivants :

  • Toutes les coordonnées du professionnel, y compris son numéro d’enregistrement au registre du commerce et des sociétés ;

  • Les coordonnées du client ;

  • La description parfaite des objets de transactions (poids, pureté en millième…) ;

  • Le tarif de vente, toutes taxes comprises ;

  • La date et l’adresse de la signature du contrat.

Quelques conseils pour bien conclure une vente de métaux précieux

En plus des étapes administratives françaises, la vente de métaux précieux nécessite également beaucoup de tact et de finesse, de la part du vendeur. Sans cela, il peut soit faire une vente bâclée, s’attirer des poursuites ou même rater la transaction proprement dite.

Astuces de professionnels

Pour bien vendre dans les règles, un professionnel de métaux précieux, se doit d’ajouter à son offre, une panoplie de services originaux.

Prestations distinctives

Voici une petite liste pour se démarquer des autres professionnels :

  • Mises à jour systématique, du prix des métaux affichés publiquement en euros et en dollars ;

  • Possibilité de création unique et sur-mesure, après élaboration d’un devis spécifique ;

  • Épuration des métaux pour la production de nouveaux produits. Pour faire cette démarche, il est nécessaire de séparer et d’ôter les métaux précieux de leur alliage d’origine ;

  • De nos jours, une petite marque de recyclage n’est jamais de trop. Elle pourrait même être le point décisif de l’accord de vente.

Recommandations de mariage

Il est également possible de mieux conseiller la clientèle sur les genres de pierres à marier avec leur achat. En voici des exemples :

  • Argent : Quartz, Tanzanite, Tsavorite, Aigue-marine, Améthyste, Spinelle noir, Topaze, Tourmaline, Saphir, Péridot

  • Or blanc : Quartz, Tanzanite, Tsavorite, Rubis, Aigue-marine, Améthyste, Spinelle noir, Topaze, Tourmaline, Diamant, Saphir, Péridot, Emeraude

  • Or jaune : Diamant, Tanzanite, Citrine, Spinelle noir, Quartz, Améthyste, Péridot, Topaze, Rubis, Tsavorite, Saphir, Grenat, Emeraude

  • Or rose : Diamant, Saphir, Rubis, Spinelle noir, Quartz, Tanzanite, Grenat, Aigue-marine, Améthyste, Citrine, Topaze, Tourmaline, Péridot

  • Or noir : Diamant, Améthyste, Quartz, Rubis, Topaze, Péridot, Saphir, Tsavorite

  • Platine : Diamant, Tanzanite, Tsavorite, Aigue-marine, Tourmaline, Emeraude, Topaze, Rubis, Saphir, Péridot.

Cette étape est doublement favorable pour le professionnel. En plus de mieux servir son client, il fait acte de publicité pour ses autres produits. C’est en quelque sorte, une ouverture vers les autres offres du magasin.

Avec ces quelques techniques de vente, le professionnel peut s’assurer de faire de bonnes transactions, dans le respect des normes en vigueur. De plus, un client satisfait est synonyme de fidélité et de promotion gratuite.