Beauté

Histoire du lissage, du lissage traditionnel au lissage brésilien

En France, les femmes ont depuis toujours une propension à avoir les cheveux plutôt lisses, spécificité connue du Nord de l’Europe. Ceci explique sans doute pourquoi les cosmétologues spécialisés en produits capillaires ont eu tendance à se concentrer davantage sur la création de la célèbre « permanente » plutôt que de penser aux femmes naturellement bouclées voire frisées qui étaient alors les grandes chanceuses. Mais par définition, toutes les modes évoluent et depuis maintenant presque 20 ans, au fil des métissages, la permanente et les bigoudis ont laissé place au lissage et en particulier au lissage brésilien qui, comme le décri le site spécialisé dans le lissage brésilien reine du lissage brésilien, basé sur des produits naturels et nutritifs, ne fait pas que raidir les cheveux mais les soigne et les gorge de santé.

Le commencement de la mode des cheveux lisses

Né en 1872, le fer à lisser est aujourd’hui utilisé pour raidir les cheveux et leur donner du volume. Cependant, il a connu de nombreuses améliorations depuis sa création.

De nos jours, les françaises sont plus de 65% à posséder un lisseur dans leur salle de bain. Leur recherche de cheveux toujours plus raide est pourtant récente. En effet, avant le XIXème siècle, la mode était pourtant d’avoir une chevelure bouclées et imposante. Même les perruque étaient bouclées pour avoir une forme encore plus massive. Les cheveux lisses avaient une tout autre signification : celle du deuil.

Au commencement était le défrisage… Autrement dit, un véritable traumatisme pour les cheveux, en particulier pour ceux auxquels il n’était pas initialement destiné. En effet, la légende, à prendre avec précaution, raconte que les esclaves rebelles étaient punis en se voyant plonger la tête dans un seau rempli de soude, ce qui avait pour effet de lisser leurs cheveux. En y ajoutant des œufs et des pommes de terre pour « adoucir » la base.

Mais la tendance c’est vite inversée. Le lissage prend de l’ampleur aux Etats-Unis puisque les cheveux frisés deviennent un signe d’infériorité sociale à cause de la discrimination contre la population afro-américaine. Ils auraient ainsi inventé le premier défrisage, qui explosa au début du 20ème siècle. A l’époque, et encore aujourd’hui, la beauté est de ressembler à des icônes occidentales.

Le Lissage traditionnel avec le classique fer à lisser

Pour faire disparaître leurs boucles, certaines femmes allaient jusqu’à pratiquer la technique du repassage. Elles appliquaient un linge entre les cheveux et le fer à repasser. Puis, en 1912, deux plaques métalliques sont reliées entre elles pour faciliter l’utilisation de la machine et pour permettre aux femmes de pincer manuellement les cheveux. Ce qui permet d’être plus pratique et moins dangereux. Cette grande évolution permet de créer les premiers fers à lisser électriques de l’histoire.

Les fers à lisser ont vite été adoptés par les professionnels de la coiffure qui ont vu le potentiel de ce nouvel appareil. Cependant, cette première génération de lisseur est très agressive pour les cheveux car ils étaient en contact direct avec le métal brûlant, nocif pour la santé de la fibre capillaire. Encore maintenant, il existe certains fers à lisser qui abîment beaucoup les cheveux. C’est pour cela que pour ne pas brûler vos cheveux, il est nécessaire d’investir dans un fer à lisser de qualité. Il faut donc préférer un fer à lisser avec des plaques en céramiques, qui résistent à la chaleur et diffusent la chaleur de manière homogène et régulière. En effet, un fer à lisser avec des plaques en métal à tendance à brûler grandement les cheveux et à les abîmer. Aujourd’hui, le fer à lisser est un outil indispensable pour presque toutes les femmes.

Une utilisation quotidienne du fer à lisser reste nocif pour vos cheveux. Un excès de chaleur abîme les écailles de vos cheveux. C’est pourquoi, certains fabricants ont mis au point le développement d’un régulateur ne dépassant pas 250 degrés et qui assure la diffusion d’une température homogène qui s’adapte à votre fibre de cheveux.

Et le lissage Brésilien alors ?

Pour s’assurer d’avoir un lissage qui tient plusieurs mois, sans frisottis même par temps humide ou pas fortes chaleurs, certaines femmes procèdent au lissage brésilien.

Ce traitement appelé plus précisément « Traitement à la Kératine brésilienne », est née à Rio de Janeiro au début des années 2000. En effet, les femmes brésiliennes sont sans cesse en demandent de soin lissants pour coiffer plus facilement leurs cheveux frisés ou crépus délicats et fragiles. Aujourd’hui, cette technique peut être réaliser à domicile ou chez un coiffeur. Du souple à l’ultralisse, les résultats sont multiples et modulables selon les envies.

Le lissage brésilien est bien plus complexe qu’un simple brushing que vous pouvez réaliser directement de chez vous. Le coiffeur va injecter directement de la kératine liquide dans l’écaille de vos cheveux afin de modifier leur forme. Tout l’intérêt du lissage brésilien, comme aime à le répéter les coiffeurs, réside dans le fait que c’est un type de brushing qui va conserver un mouvement naturel des cheveux. Paraît-il que les autres types de brushing type japonais transforment les cheveux mousseux en pics.

Autre intérêt non négligeable du lissage brésilien, et préparez-vous car il est important… le lissage dure plusieurs mois ! Et oui, terminé la mine dépitée au réveil en constatant que le brushing de la veille qui vous a permis d’être la reine de la soirée s’est à nouveau transformé en un tas difforme d’épis. Le lissage brésilien c’est donc l’assurance d’avoir ses cheveux qui reprennent naturellement la forme souhaitée. “Garanti sans frisotti” m’assure même le coiffeur… avec autant de rêve vendu pour mes cheveux mousseux que je pensais sans espoir il me fallait bien essayer !

Cette forme de lissage est le résultat d’une décennie de recherches pointues et destinées à réparer le cheveu, lui redonner éclat et vigueur en le nourrissant de son composant essentiel : la kératine, qui représente à elle seule plus de 9/10e de la structure capillaire, jusqu’à même 95% au moment de la pousse. Les agressions quotidiennes viennent baisser drastiquement ce ratio et donnent aux cheveux ce besoin de se « recharger » en kératine naturelle, sans parfum de synthèse ni paraben, ce que fait le lissage brésilien. A la base, le lissage brésilien est un véritable soin en soi, grâce à son apport de kératine qui est un constituant majeur du cheveu. Il ne modifie pas sa structure.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *